[eBook] Jeunes années ; autobiographie

Résumé

Une autobiographie à la fois moderne et bouleversante par l'une des grandes plumes du siècle dernier.0500 Cette autobiographie de Julien Green revient sur l´enfance de l´écrivain et son passage, tout en douleur, vers l´âge adulte. Il y évoque le paradis de ses premières années qui brusquement s´achève, à la mort de sa mère, alors qu´il n´a que quatorze ans. Le récit témoigne de son entrée brutale dans la vie, de ses difficultés, de ses études... et livre un portrait de la jeunesse d´une étonnante modernité.0300 Cette autobiographie de Julien Green revient sur l´enfance de l´écrivain et son passage, tout en douleur, vers l´âge adulte. Il y évoque le paradis de ses premières années qui brusquement s´achève, à la mort de sa mère, alors qu´il n´a que quatorze ans. Le récit témoigne de son entrée brutale dans la vie, de ses difficultés, de ses études... et livre un portrait de la jeunesse d´une étonnante modernité.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN

    9782259213820

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    767 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    1 725 Ko

  • Distributeur

    Editis

Julien Green

Né à Paris, le 6 septembre 1900. ÿParents américains établis en France depuis 1893. Fait ses études au lycée Janson de Sailly. ÿEn 1917 s'engage dans le Service des ambulances américaines, puis en 1918 est détaché dans l'artillerie française. Démobilisé en mars 1919. Se rend pour la première fois en Amérique en septembre 1919 et achève ses études universitaires à l'Université de Virginie, où il écrit son premier livre en anglais. ÿDe retour à Paris en 1922, commence à écrire en français et publie son premier ouvrage en 1924 (Pamphlet contre les catholiques de France) sous le pseudonyme Théophile Delaporte. A Baltimore et à New York en 1940. Mobilisé en 1942, est à l'OWI la Voix de l'Amérique. Obtient le Prix Harper pour Memories of happy days en 1942. Revient à Paris en 1945. En 1950, élu à l'Académie de Bavière, puis à celles de Mayence, de Mannheim et à l'Académie royale de Belgique. En 1951, obtient le prix littéraire Prince Pierre de Monaco pour l'ensemble de son oeuvre. En 1966, grand prix national des Lettres. En 1970, grand prix de Littérature de l'Académie française. Élu à l'Académie des États-Unis en 1972. Prix des universités alémaniques, 1973. Grand prix de littérature de Pologne, 1988. Prix Cavour, grand prix de littérature, 1991 (Italie). Prix du théâtre, Universités de Bologne et de Forli. ÿÉlu à l'Académie française, le 3 juin 1971, au fauteuil de François Mauriac et fut reçu le 16 novembre 1972 par Pierre Gaxotte. Il se déclare démissionnaire en 1996, mais son fauteuil ne sera remplacé qu'après son décès. ÿMort le 13 août 1998.

empty