Amos Oz, ce "traître courageux", au parcours exemplaire

Honorer la mémoire d'Amos Oz, qui vient de décéder à l'âge de 79 ans en Israël, c'est comprendre que sa voix faisait partie de celles qui, dans un monde qui se rétrécit, ont l'audace de porter une parole libre et universelle. C'est comprendre à travers ses livres, la complexité de la situation de son pays, la richesse de sa culture, le poids de son histoire, et la raison de son engagement. C'est le sens de la formule du "traître courageux" citée par Guy Duplat dans La Libre. Car si "Une histoire d'amour et de ténèbres" (qui n'existe pas encore en format numérique), est certainement un de ses tout grands livres, son dernier roman paru en français "Judas" témoigne avec subtilité, intelligence, et courage, de ce que la littérature peut apporter au débat.
Nous vous proposons ici la critique qu'en avait faite la Librairie Point Virgule (Namur), lors de sa parution.

empty